Attention, votre smartphone pourrait bien être un faux

Le smartphone fait partie de notre quotidien, au bureau comme à la maison. Mais selon un nouveau rapport de l’Office de l’Union Européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) la contrefaçon de smartphones est à l’orine d’une perte de 45,3 milliards d’euros à l’échelle mondiale en 2015.
 
Dans ce rapport, rédigé en collaboration avec l’Union internationale des télécommunications (UIT), on évalue à 184 millions le nombre de smartphones non vendus dans ce circuit légal en 2015, du fait de la présence de contrefaçons sur le marché, ce qui représente une perte de 12,9 % des ventes officielles, ou encore 45,3 milliards d’euros.
 
Le rapport tient compte du nombre de smartphones vendus aux consommateurs dans 90 pays éparpillés en divers points du globe, sur base  du suivi du point de vente. On a vendu 1,3 milliards de smartphones en 2015, ce qui revient à une moyenne d’un achat pour 6 personnes contre un prix moyen de 275 euros.
 
Dans l’Union européenne, on a vendu en 2015 150 millions d’appareils, un pour trois personnes dans l’UE ! Les effets de la contrefaçon au sein des 28 pays de l’UE sont évalués à 14 millions d’appareils, ce qui équivaut à 8,3 % du chiffre d’affaires généré par ce marché ou encore 4,2 milliards d’euros.
 
Sur base des chiffres connus dans d’autres régions du monde, on a établi qu’en Afrique, 21,3 % du marché ont été perdus à cause de la contrefaçon en 2015, 19,6 % en Amérique latine, 17,4 % dans les pays arabes, 15,6 % en Chine, 11,8 % dans la régions Asie-Pacifique, et 7,6 % en Amérique du Nord. La Chine supporte à elle seule un tiers des pertes mondiales en ce qui concerne le marché des smartphones.
 
Selon António Campinos, Directeur-Général de l’EUIPO : “Sur base de rapports et d’analyses, l’EUIPO essaie de se faire une idée de l’influence des contrefaçons et du piratage sur les principaux secteurs économiques. Celui-ci est le premier qui concerne une analyse sectorielle aussi bien dans l’UE qu’en dehors de celle-ci. L’estimation d’une perte de 12,9 % de vente officielles à l’échelle mondiale en 2015 peut servir de message fort aux gouvernements et à tous ceux qui luttent contre la contrefaçon à travers le monde.”

Pour plus d’informations, consultez le rapport de l’EUIPO.

Infographic

Partagez cette page