La marque Zeefier bloquée par une procédure d’opposition

Nienke Hoogvliet et Anne Boermans avaient bien réfléchi au nom de leur marque. Elles avaient même demandé son enregistrement. Mais leur procédure a été bloquée par une opposition qu’elles n’ont pas vu venir. Résultat, elles ont dû changer le nom de leur marque. Découvrez l’histoire de la marque « Zeefier ». 

Le duo fabrique de la teinture écologique pour textiles à base d’algues. Mais la marque « Zeefier » n’est pas leur premier choix. Nienke et Anne avaient choisi leur nom d’origine avec le plus grand soin car elles ne voulaient pas entrer en conflit avec la concurrence. Malgré ces précautions, une entreprise s’est opposée à leur demande d’enregistrement de marque. Et elle a gagné. 

Tissu coloré et logo ZEEFIER

Ping-pong juridique 

Quand elles ont su que quelqu’un s’opposait à leur demande de marque, Nienke et Anne n’ont pas pris cela très au sérieux car le nom de leur teinture d’algues ne ressemblait pas du tout au nom du concurrent. Mais l’affaire a pris de l’ampleur et s’est transformée en ping-pong juridique que la contrepartie a remporté. « Tout ça nous a coûté beaucoup de temps et d’argent » raconte Anne. 

Teinture circulaire pour textiles 

L’idée de la teinture à base d’algues nous est venue il y a une dizaine d’années et cette idée est devenue une entreprise en 2020. Fin 2022, la production de teinture d’algues est devenue industrielle et les premières ventes ont été signées. Nienke et Anne se rapprochent ainsi de leur objectif : remplacer le plus possible de colorants synthétiques dangereux par des composants à base d’algues. Une bonne nouvelle pour les humains et pour la nature, car l’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde. 

L’enregistrement de votre marque est-il utile pour votre entreprise ?
Votre nom ou votre logo ne deviennent vraiment votre propriété que lorsque vous enregistrez votre marque. Vous détenez alors le monopole sur votre marque, ce qui vous offre de nombreux avantages. Lesquels ? Rendez-vous sur la page « Tout savoir sur les marques » 

Opposition venue d’Espagne 

En premier lieu Nienke et Anne ont décidé de s’occuper elles-mêmes de la protection de leur marque. Elles ont demandé un enregistrement pour leur teinture d’algue et pour leurs fils teints. Elles ont aussi enregistré leur site web. « On était très fières d’enregistrer nos marques nous-mêmes et de voir que personne ne s’y opposait », ajoute Anne. « Mais une réclamation est quand même arrivée pour la classe « teinture » uniquement. Par une entreprise basée en Espagne. » 

Tissus colorés

Douche froide 

Elles font alors appel à un spécialiste des marques. Celui-ci leur apprend une bonne nouvelle, le délai d’opposition a déjà expiré. Malheureusement ils constatent plus tard que les papiers officiels étaient déjà en route. Entre temps, Nienke et Anne avaient construit la totalité de leur site web. C’est la douche froide. 

Nouvelle approche 

Avec l’expert en marques qui les accompagne, Nienke et Anne optent pour une nouvelle approche. Elles décident alors d’enregistrer uniquement leur teinture sous une nouvelle marque : Zeefier. La marque qu’elles utilisent pour leurs fils n’étant pas concernée par l’opposition, elle décident de la garder. Pour des raisons financières, la marque Zeefier est d’abord enregistrée pour les trois pays du Benelux, puis plus tard pour tous les pays de l’Union européenne. Les fils produits par l’entreprise seront donc commercialisés sous un autre nom qu’Anne ne souhaite pas dévoiler pour le moment. 

Travail d’expert 

« Notre but ultime est de teindre du textile pour le monde entier » explique Anne. C’est pourquoi le duo demandera bientôt un enregistrement international. « C’est très excitant », confie Anne. « Une demande de cette ampleur concerne de très nombreux pays et coûte beaucoup d’argent. C’est un véritable puzzle. Heureusement, notre spécialiste en marques nous aide à faire les bons choix stratégiques. Chacun est expert dans son métier, eux les marques, nous la teinture ! » 

Vous souhaitez enregistrer votre marque ? Lisez d’abord ces conseils !  

  1. Conseil du BOIP : vérifiez soigneusement que votre marque n’existe pas déjà avant de lancer votre demande d’enregistrement. Pour cela, consultez le Registre des marques du BOIP, la Banque Carrefour des entreprises mais aussi internet. 
  2. Conseil d’Anne : « N’enregistrez pas votre marque vous-même. Faites appel à un professionnel spécialisé dans le droit des marques. » 


Déposez votre marque en 4 étapes  
Enregistrer votre marque permet de protéger sa valeur. Attention, l’enregistrement d’une marque est une procédure aux critères précis et demande un investissement financier. Vérifiez en 4 étapes les possibilités qui s’offrent à vous.   
Découvrir le plan en 4 étapes 

Également intéressant

Loading the form...

Suivez-nous sur LinkedIn

Conseils et inspiration pour les entrepreneurs.